L’une des missions que mes clients me confient le plus est la stratégie de création de contenu. Je dois alors me transformer en une machine à créer du contenu pour les marques afin de leur proposer rapidement des idées pertinentes en grand nombre. Je gère en moyenne entre 5 et 10 marques par mois, ce qui fait au minimum 5 blogs, 5 pages facebook, 5 comptes instagram, 5 twitter et 5 newsletters. Cela fait très vite beaucoup beaucoup beaucoup de contenu à créer et organiser. Et pourtant, l’étape de la planification ne me prend que très peu de temps grâce à mon outil magique (et gratuit) : Trello. Grâce à lui, je passe environ 5h pour planifier 6 mois d’articles de blog. Si vous ne savez pas comment commencer à créer le contenu pour votre blog d’entreprise, il vous suffit de suivre ma méthode.

 

1 . Créer un tableau

Avant toute chose, il va falloir aller vous créer un compte sur Trello. Cet outil est gratuit pour une utilisation de base et payante pour une utilisation premium (dont vous n’aurez pas besoin ici). Une fois votre compte créé et votre adresse mail validée, vous êtes prêts à planifier !

 

2. Créer les verticales

Les verticales sont les thématiques dont vous allez parler. Commencez par créer une liste par thématique générale. A cette étape, ce n’est pas grave si vous n’êtes pas précis, nous cherchons juste à poser la trame générale. Pour illustrer ce dont je vais parler tout au long de cet article, je vais prendre l’exemple d’un blog lié à un outil d’organisation. La thématique générale sera donc « s’améliorer soi-même grâce ». Pour mes verticales, j’ai donc listé les domaines dans lesquels les personnes souhaitaient le plus souvent changer.

 

3.  Brainstormer grâce à Pinterest

Une fois les verticales créés, je passe à l’un de mes outils préférés pour brainstormer : Pinterest. J’imagine qu’il n’est plus nécéssaire de présenter ce réseau social que tout le monde connait pour son aspect visuel. Mais bien plus qu’un catalogue de jolies images, pinterest est surtout un outil génial pour un brainstorming rapide. Dans la barre de recherche, tapez le nom de votre verticale. Des milliers d’images vont s’afficher. Certaines vont vous parler, d’autres non. Pour un résultat plus précis, aidez vous des sous thèmes qui s’affichent automatiquement. Ce thème + sous thème sera le nom définitif de votre verticale dans votre tableau trello. Dans mon tableau, « Finances » devient « finances pour les fauchées » puisque c’est ce une thématique qui correspond à ma cible. Si mon produit avait visé une cible différente, peut-être que j’aurai préféré « finances pour jeune couple » ou « finances pour famille ». Une fois que vous avez le nom de votre verticale définitive et des milliers d’épingles pinterest sous les yeux, il vous suffit de vous inspirer puis de lister vos en cliquant sur « créer une carte » sous la verticale correspondante sur trello. Encore une fois, vous en êtes à une étape de brainstorming, donc de brouillon. Vos idées n’ont pas besoin d’être définitives. Listez tout ce qui vous intéresse, vous parle ou suscite votre curiosité. Même si ce ne sont que des mots-clefs, listez. Si les épingles pinterest vous intéressent, vous pouvez les mettre de côté pour plus tard, mais surtout ne vous arrêtez pas en cours de planification pour aller lire chaque article sinon vous n’arriverez jamais à la fin de cette méthode (croyez moi, je suis spécialisée dans l’égarement sur pinterest pendant des heures). En théorie, au bout d’1h, vous devriez vous retrouver avec une très longue liste d’environ 300/400 idées potentielles.

4.  Créer une checklist type

Avant d’aller plus loin, il va falloir créer une checklist correspondant aux étapes préalables à la publication d’un article. Cliquez sur n’importe quelle idée que vous avez listé. La carte devrait s’ouvrir comme un pop up avec plein d’options possibles. Dans ce tuto, nous ne nous focaliserons que sur les 3 qui me semblent les plus utiles pour une utilisation de type blog. Ne soyez pas effrayés par les nombreux onglets ! Cliquez tout d’abord sur « Checklist » puis sur « ajouter ». Un champ s’ouvre sur votre carte. Inscrivez le premier élément de votre checklist puis cliquez sur entrée ou « ajouter ». Recommencez jusqu’à ce que votre checklist soit complète. Ne vous inquiétez pas, vous n’aurez pas à écrire chaque élément de nouveau sous chaque carte, il vous suffit de créer une checklist une fois pour pouvoir l’utiliser de nouveau plus tard. Voici ma checklist de blog pour exemple.

5.  Définir une deadline pour chaque article

A cette étape, nous rentrons enfin dans le concret de la planification. Si les tâches précédentes vous ont semblé inutiles, elles vont prendre tout leur sens ici. Vous savez déjà probablement à quel rythme vous souhaitez publier. Il vous suffit donc de remplir le calendrier. Pour mon exemple, j’ai décidé de publier 3 fois par semaine, le lundi, mercredi et vendredi. J’ai également envie d’avoir une rotation entre les verticales pour éviter d’avoir une catégorie laissée à l’abandon. Mais vous pouvez définir un tout autre rythme. Dans chaque verticale, regardez le sujet qui vous parle le plus et vous demande le moins de recherches complémentaires. Ce sera votre premier sujet d’article. Cliquez sur la carte, puis sur « échéance ». Un petit calendrier s’ouvre, cliquez sur la date qui vous semble la plus adaptée. Toujours sur cette carte, cliquez sur « checklist ». Dans le menu déroulant « copier des éléments de », choisissez la carte correspondant à la checklist que vous avez déjà remplie. A cette étape j’ajoute un élément dont vous n’aurez pas forcément besoin suivant votre organisation : les étiquettes. J’ai choisi un code couleur assez classique : vert quand tout est fait, orange quand j’ai réalisé plus de 50% de ma checklist, rouge tant que rien n’est fait. Il vous suffit ensuite de passer à la verticale suivante pour trouver l’article d’après, et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous n’ayez plus de sujets possibles ou que vous soyez arrivés au bout de la période que vous voulez planifier. Il se peut qu’à cette étape, certains sujets ne vous semblent finalement plus aussi intéréssants. Ne les jetez pas, ils seront idéaux pour créer des publications de type réseaux sociaux ou seront des sous-parties idéales pour d’autres articles. Vous devriez vous retrouver ce type de présentation.

6.  Switcher en vue calendrier

Normalement à cette étape les choses vous paraissent très bordéliques et vous ne voyez pas comment cela va vous aider à vous organiser de quelque manière que ce soit. C’est normal, il ne vous manque qu’une dernière petite étape pour passer de l’état de brouillon à celui de calendrier éditorial. Dans le menu, cliquez sur « power up ». Dans cet onglet se trouvent toutes les intégrations possibles. Avec la version gratuite, vous avez droit à un seul de ces plugins. Cliquez sur « calendrier » puis sur « activer ». Si vous avez icalendar, vous pouvez le synchroniser directement. Pour google calendar, il me semble que le développement est en cours. Dans tous les cas, une fois ce power up activé, retournez sur votre tableau. Juste à côté du menu doit se trouver un bouton « calendrier ». Il vous suffit de cliquer dessus pour arriver sur votre nouveau calendrier éditorial. Chaque article est noté à sa date de publication prévue et lorsque vous cliquez sur la carte, votre checklist s’affiche.

 

Vous pouvez donc prévoir vos articles pour les mois à venir et suivre l’évolution de votre rédaction. Bien entendu, ce calendrier est destiné à être modifié. Vous ne pourrez jamais prévoir des mois de contenu sans jamais avoir un seul imprévu. Pour modifier une date de publication, il vous suffit de cliquer sur la carte, ou tout simplement de déplacer la carte d’un jour à l’autre. Félicitations, vous êtes désormais en possession d’un calendrier éditorial pour l’année à venir !

Connaissiez-vous Trello ? Qu’utilisez vous pour planifier vos articles ?

 

 

Cet article a été originalement publié dans le cadre d’un article invité sur le blog graines de blogueuses.